ROXANE DOMINGUE

Roxane Domingue 

Peu importe laquelle 

2020, crayon de plomb sur papier Mylar 

3 éléments de 43,18 x 27,94 cm 

L’œuvre présentée constitue un triptyque dont chacune des parties est composée de plusieurs épaisseurs de papier film à dessin transparent, aussi nommé Mylar. Vue de face, il est difficile de distinguer chacune des composantes de l’œuvre, ce qui rend le dessin confus et offre même un peu d’abstraction. L’œuvre, séparée en trois parties, est présentée au mur, au niveau des yeux, fixée à l’aide de petites attaches pour ne pas détourner l’attention des spectateurs du motif. 

 

Chacune des parties du triptyque représente le portrait d’une personne. Ces portraits sont réalisés à partir de plusieurs dessins en transparence représentant des maisons dans lesquelles ma mère, mon père et moi-même avons habité en ordre chronologique. Plus le temps avance et plus nos souvenirs d’enfance, et d’autres périodes de notre vie, deviennent flous, comme en témoigne la superposition des habitations. Plus la maison est éloignée, moins elle est visible et plus elle est rapprochée, plus elle est détaillée et nette. Dans n’importe lequel de ces foyers, nous nous sentons en sécurité ; chacun est un endroit où nous pouvons nous retrouver en famille, avec nos amis, c’est chez nous.  

2020, l’année de la COVID-19 © finissant.e.s seul.e.s à la maison.

  • Facebook Classic